complexe


complexe

complexe [ kɔ̃plɛks ] adj. et n. m.
XIVe ; lat. complexus, de complecti « contenir »
I Adj.
1Qui contient, qui réunit plusieurs éléments différents. Question, problème complexe. « Hamlet est un personnage parfaitement humain, parce que complexe » (Jouvet). Mot complexe, formé de plusieurs mots ou morphèmes. Phrase complexe. Subst. m. Ce qui est complexe. « La grande idée de l'engendrement du complexe par le simple » (Ed. Rostand).
Log. Terme complexe, accompagné d'une explication ou d'une détermination. — Math. Nombre complexe, qui a une partie réelle et une partie imaginaire (a + ib). Ensemble des nombres complexes ( ). Fonction complexe, dont les valeurs prises sont complexes. Plan complexe : plan affine euclidien utilisé pour représenter les nombres complexes.
2Cour. et abusivt Difficile, à cause de sa complexité. compliqué.
II N. m. (1781)
1Physiol. Association de plusieurs phénomènes ou substances formant une entité ou concourant à une activité bien définie.
2Pathol. Ensemble de plusieurs lésions ou anomalies.
3Psychol. Ensemble perçu globalement, sans analyse de ses parties composantes. forme. La théorie des complexes, dans la psychologie de la perception.
4(1906) Psychan. Ensemble des traits personnels, acquis dans l'enfance, doués d'une puissance affective et généralement inconscients, chez un individu. Complexe d'Œdipe : « attachement érotique de l'enfant au parent du sexe opposé » (Lagache). Complexe de castration. Complexe d'infériorité : ensemble des conduites manifestant une lutte contre un pénible sentiment d'infériorité. Cour. Ce sentiment. « J'ai un complexe d'infériorité devant mon frère » (Sartre).
Fam. Avoir des complexes : être timide, inhibé. Être bourré de complexes. « Elle en devenait toute timide, ça lui donnait des complexes » (Sarraute). Fam. Elle est sans complexe, elle a du culot, de l'aplomb.
5Chim. Molécule dans laquelle se trouve un atome métallique lié à d'autres atomes en nombre supérieur à la valence de cet atome. Math. Nombre complexe.
6Ensemble d'industries complémentaires groupées dans un même lieu et qui concourent à une production. combinat. Un grand complexe sidérurgique. Activités industrielles intégrées dans une filière. Complexe agroalimentaire.
(1950) Construction formée de nombreux éléments coordonnés. Complexe routier, complexe urbain (cf. Grand ensemble). Complexe touristique. Le complexe Desjardins, à Montréal.
⊗ CONTR. Simple.

complexe adjectif (latin complexus, de complecti, embrasser) Qui contient plusieurs parties ou plusieurs éléments combinés d'une manière qui n'est pas immédiatement claire pour l'esprit ; compliqué, difficile à comprendre : Question complexe. Une personnalité complexe. Se dit d'un son complexe, son créé par un mouvement vibratoire périodique qui n'est pas un mouvement sinusoïdal pur. Se dit d'une phrase formée de plusieurs propositions liées entre elles par coordination ou subordination. ● complexe (expressions) adjectif (latin complexus, de complecti, embrasser) Fonction complexe, fonction à valeur dans C. Nombre complexe ou complexe (nom masculin), élément du corps C. ● complexe (synonymes) adjectif (latin complexus, de complecti, embrasser) Qui contient plusieurs parties ou plusieurs éléments combinés d'une manière...
Synonymes :
- compliqué
- embrouillé
- emmêlé
Contraires :
- net
complexe nom masculin Ce qui est complexe, composé de plusieurs parties ou de plusieurs éléments. Ensemble industriel dont les parties concourent à une production particulière : Complexe sidérurgique. Ensemble d'installations groupées en fonction de leur utilisation : Complexe hôtelier, touristique. Ensemble de plusieurs salles de cinéma dans un même immeuble. (On dit aussi complexe multisalles.) Chimie Combinaison dans laquelle plusieurs molécules ou ions, saturés en apparence, sont unis les uns aux autres, et dans laquelle les propriétés chimiques de ces molécules ou de ces ions ont disparu. Substance formée par l'ensemble de deux ou plusieurs groupements chimiques liés entre eux. (Les complexes sont formés grâce à la propriété qu'ont de nombreux ions, surtout de métaux lourds, d'attirer et de grouper autour d'eux des ions ou des molécules appelés ligands ou coordinats). Emballage et conditionnement Matériau obtenu par l'association de deux ou plusieurs éléments (papiers, plastiques, aluminium mince, etc.) dont on peut varier les combinaisons. ● complexe nom masculin (allemand Komplex) Ensemble structuré d'éléments mnésiques inconscients de la personnalité, qui l'organisent nécessairement chez chacun, à l'insu ou non du sujet, et déterminent ses affects et ses actions. (Le terme, introduit par E. Bleuler et C. G. Jung a été fort peu utilisé par Freud, en dehors d'un nombre restreint de cas : complexe de castration, complexe d'Œdipe.) Synonyme de appareil. ● complexe (citations) nom masculin Gaston Bachelard Bar-sur-Aube 1884-Paris 1962 On ne pourra bien dessiner le simple qu'après une étude approfondie du complexe. Le Nouvel Esprit scientifique P.U.F.complexe (expressions) nom masculin Complexe d'étanchéité, étanchéité multicouche. Complexe immun, synonyme de immun-complexe. ● complexe (synonymes) nom masculin Pathologie. Complexe immun
Synonymes :
complexe (expressions) nom masculin (allemand Komplex) Avoir un complexe (d'infériorité), avoir le sentiment pénible qu'on est inférieur aux autres et le manifester dans son comportement. Familier. Avoir des complexes, être animé de sentiments divers et contradictoires qui entraînent une certaine forme d'inhibition dans l'action. Familier. Sans complexe(s), naturellement, sans hésitation. ● complexe (synonymes) nom masculin (allemand Komplex)
Synonymes :

complexe
adj. et n. m.
rI./r adj.
d1./d Qui contient plusieurs idées, plusieurs éléments. Question, personnalité, situation complexes.
d2./d Cour. Compliqué.
d3./d MATH Nombre complexe: V. nombre.
d4./d CHIM Ion, molécule complexes, constitutifs d'un complexe.
d5./d PHYS Son complexe, qui comporte plusieurs fréquences.
|| Lumière complexe, formée de plusieurs radiations monochromatiques.
d6./d LING Phrase complexe, que l'on peut décomposer en plusieurs phrases simples.
rII./r n. m.
d1./d CHIM édifice formé d'atomes, d'ions ou de molécules (appelés coordinats) groupés autour d'un atome ou d'un ion central (appelé accepteur) capable d'accepter des doublets d'électrons.
d2./d PSYCHAN Ensemble de représentations, d'affects et de sentiments inconscients organisés selon une structure donnée, liés à une expérience traumatisante vécue par un sujet, et qui conditionnent son comportement. Complexe d'OEdipe.
|| Complexe d'infériorité.
|| Cour. Sentiment d'infériorité, manque de confiance en soi. Avoir des complexes.
être sans complexes: agir avec assurance, insouciance.
d3./d ECON Ensemble d'industries semblables ou complémentaires groupées dans une région. Le complexe sidérurgique de la Ruhr.
d4./d Ensemble d'édifices aménagé pour un usage déterminé. Un complexe scolaire.

⇒COMPLEXE, adj. et subst.
I.— Adj. Composé d'éléments qui entretiennent des rapports nombreux, diversifiés, difficiles à saisir par l'esprit, et présentant souvent des aspects différents.
A.— [En parlant d'animés hum.] Une personnalité, un caractère, une société complexe; une pensée, un sentiment, une beauté complexe :
1. Qu'on se représente maintenant cet être complexe [Stendhal], à la fois hardi comme un dragon, subtil comme un casuiste, sensible comme une femme, ...
P. BOURGET, Essais de psychol. contemp., 1883, p. 223.
Emploi subst. avec valeur neutre. Synon. de complexité :
2. Même le mensonge le plus compliqué est plus simple que le Vrai. La parole ne peut prétendre à développer tout le complexe de l'individu.
VALÉRY, Tel quel I, 1941, p. 112.
B.— [En parlant d'entités abstr., gén. produits de l'initiative hum.] Activité, ensemble, relation complexe :
3. À la première lecture, le livre ne m'avait pas paru si extraordinaire, mais plus compliqué que complexe, plus touffu que rempli, et, somme toute, plus curieux qu'intéressant.
GIDE, Journal, 1903, p. 135.
SYNT. Un art, une composition, un drame, un jeu, un mécanisme, un mélange, une nature, une œuvre, une organisation, une philosophie, un problème, un système complexe; des affaires, des liens, des lois, des synthèses complexes.
Emploi subst. avec valeur de neutre. Aller du simple au complexe :
4. Le ciel étoilé — comme si le Tout méditait, et qu'il enfantât ces lois, dans un inextricable mélange de simple et de complexe, et dans un effort qui engendrât masse, temps, lumière et espace, sans les distinguer, les faisant se courir l'un après l'autre dans une relativité sans issue, — l'enfer du penseur.
VALÉRY, Tel quel II, 1943, p. 336.
Spécialement
1. LING. Sujet, attribut complexe. Qui ont un ou plusieurs compléments. Phrase complexe. ,,Sorte de proposition géante dont les termes peuvent être des molécules de diverses sortes, y compris des propositions`` (G. GALICHET, Physiologie de la lang. fr., Paris, P.U.F., 1958, p. 111). SÉM. ,,Se dit d'un terme intermédiaire qui inclut et accumule la signification de deux termes opposés; par ex. journée par rapport à matin et à soir. S'oppose à neutre`` (Media 1971).
2. Autres domaines. LOG. Syllogisme complexe (GOBLOT 1920). MATH. Nombre complexe. MUS. Une note complexe. Pour la musique concrète, un son, en général « complexe », est inséparable de sa situation dans le spectre sonore (P. SCHAEFFER, À la recherche d'une mus. concr., 1952, p. 23). PHILOS. ,,Il convient d'attacher au mot complexe un sens d'hétérogénéité qualitative, se superposant à la multiplicité quantitative. Celle-ci intervient seule au contraire dans la signification du mot composé. Pour rentrer dans le vocabulaire philosophique courant, on peut dire que le complexe est de l'ordre de la compréhension, le composé de l'ordre de l'extension`` (A. LAMOUCHE, Le Principe de simplic., pp. 352-353 ds FOULQ.-ST-JEAN 1962).
Rem. La docum. atteste le composé hyper-complexe (TEILHARD DE CHARDIN, Le Phénomène humain, 1955, p. 113).
C.— Rare. [En parlant de choses concr.] Des formes complexes. Cette division du bec corné en plusieurs pièces (bec complexe) se rencontre également chez les Tubinares (E. PERRIER, Traité de zool., t. 4, 1928-32, p. 3130).
Rem. On rencontre ds la docum. l'adv. complexement. D'une manière complexe, difficile à saisir. L'insistance avec laquelle M. de Charlus revenait toujours sur le sujet (...) avait quelque chose d'assez complexement pénible (PROUST, La Prisonnière, 1922, p. 305).
II.— Subst. masc. Ensemble d'éléments divers, le plus souvent abstraits, qui, par suite de leur interdépendance, constituent un tout plus ou moins cohérent :
5. À quoi bon vivre? Le monde est un complexe formidable. Il est fait des mauvais exemples de nos semblables, des doctrines communément répandues, des idéologies contagieuses généralisées, des entraînements de toute nature contre lesquels chaque individu a à se débattre continuellement.
CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 98.
A.— Struct. syntagm.
1. Complexe + adj. de relation indiquant la finalité ou affectation de l'ensemble. Complexe hôtelier, pétrolier, universitaire :
6. L'homme est un complexe psycho-somatique issu (...) de l'union étroite de l'âme et du corps, et non pas une superposition d'une âme et d'un corps.
LAFON 1969.
SYNT. Complexe aéro-spatial, climatique, culturel, économique, éducatif, familial, routier, scientifique, sidérurgique, stratégique, touristique.
Complexe industriel. Groupement d'entreprises diverses concourant à une même production à partir d'une industrie de base, sous une direction commune et souvent en un même lieu. Complexe industriel portuaire. ,,Complexe industriel développé dans un grand port, en liaison avec son trafic maritime`` (GEORGE 1970).
Complexe urbain. Complexe ,,appelé à donner aux agglomérations la meilleure configuration d'organisation`` (BAUDHUIN 1968).
2. Complexe + subst. précisant la nature des éléments constitutifs.
a) [Le subst. est introduit par de] Complexe d'activités, d'antenne, de facteurs, de loisirs, de nationalités, de spectacles :
7. Avant Amiel... le grand Vaudois [Benjamin Constant] a amené à la lumière de l'écrit le complexe d'intelligence et d'impuissance qu'il contemplait désespérément en lui.
A. THIBAUDET, Histoire de la litt. fr. de 1789 à nos jours, 1936, p. 57.
b) [Le subst. est juxtaposé] Complexe distance-temps.
B.— PSYCHANALYSE
1. Ensemble de représentations et de souvenirs à forte valeur affective, contradictoires, partiellement ou totalement inconscients, et qui conditionnent en partie le comportement d'un individu. Complexe d'Électre (ou du père); complexe de culpabilité :
8. Suivre le réseau si fin, si délié, si fragile des complexes, démonter pièce à pièce les systèmes d'ingénieuses compensations aux tendances hédoniques, trouver l'imperceptible point d'arrêt, la césure d'un développement trop tardif ou trop précoce, — quel sang-froid cela réclame!
BERNANOS, La Joie, 1929, p. 646.
SYNT. Complexe d'Abel, d'Achille, d'Amphitryon, d'Antigone, d'Aristote, de Caïn (ou d'intrusion), de Diane, de Jocaste; complexe d'auto-accusation, d'auto-punition, de castration, d'échec, de frustration, d'hostilité, de sevrage, de supériorité; complexe de Clérambault-Kandinsky.
Complexe d'Œdipe (p. ell. l'Œdipe) ou de la mère, appelé parfois complexe d'Agrippine ou complexe des complexes. ,,Système dynamique évolutif des tendances attractives et répulsives du jeune individu à l'égard de son père et de sa mère ou de leurs substituts`` (POROT 1960). Complexe d'Œdipe positif, négatif, inversé.
Complexe d'infériorité. ,,Impression pénible d'être inférieur à la normale ou à un idéal désiré, soit dans un secteur déterminé, soit dans tous les domaines`` (POROT 1960).
Rem. Le terme connaît une désaffection progressive chez les psychanalystes : Freud a fait très tôt des réserves sur l'usage du terme allemand équivalent : ,,Aucun autre terme institué par la psychanalyse pour ses propres besoins n'a acquis une popularité aussi large et n'a été plus mal appliqué au détriment de la construction de concepts plus précis`` (cf. LAPL.-PONT. 1967).
2. P. ext. dans la lang. cour. et p. méton.
a) Trouble de caractère, et particulièrement inquiétude ou timidité. Avoir un, des complexe(s); faire, donner des complexes; être bourré de complexes; sans complexe(s); se guérir de ses complexes; des complexes affectifs, érotiques, psychologiques.
Arg. Chatouille pas mes complexes (ÉD. 1967).
b) Goût, attirance plus ou moins maladifs pour quelque chose :
9. Et comme il [Guillaume II] avait un « complexe Angleterre », il eut, moins fort, un « complexe France ». Toute sa vie il souhaita conquérir le cœur des Français et, s'il ne pouvait le séduire, en forcer l'entrée.
MAUROIS, Édouard VII et son temps, 1933, p. 80.
10. Le complexe d'Icare, c'est bien beau mais, même après un atterrissage parfait, on n'a pas prouvé grand-chose.
GIONO, Voyage en Italie, 1953, p. 206.
C.— Autres domaines
1. BIOL. Complexe de Golgi. ,,Zone cytoplasmique, rarement visible sur la cellule vivante, contenant des lipides associés à des protéines se présentant au microscope électronique sous forme de groupes de saccules aplatis limités par des membranes lisses`` (SINS. 1973).
2. CHIM. ,,Molécule ou ion dans lequel un atome central est lié à d'autres atomes en nombre supérieur à la charge ou au degré d'oxydation de l'atome central`` (Déf. Lang. fr., v. bbg.).
3. MATHÉMATIQUES
a) ALG. Partie non vide d'un ensemble.
b) GÉOM. ,,Ensemble de courbes dépendant de trois paramètres. Par un point arbitraire de l'espace, il passe une infinité de courbes du complexe, dont les tangentes définissent le cône du complexe`` (UV.-CHAPMAN 1956). Complexe de droites, complexe linéaire.
4. MÉDECINE
a) Association de plusieurs troubles ou phénomènes constituant une entité plus ou moins bien définie, réunis sur le même secteur cutané ou muqueux et concourant au même effet. Complexe de l'encéphalite estivo-automnale russe; complexe ganglio-pulmonaire, ventriculaire (cf. complexus).
b) ,,En électroencéphalographie succession d'ondes cérébrales d'amplitude et de durée différentes, mais ayant entre elles une relation constante et une morphologie particulière`` (Méd. Biol. t. 1 1970). Complexe anormal ou aberrant; complexe pointe-onde.
c) ANAT. Synon. de complexus. Deux masses musculaires paires (grands complexes latéraux)... complètent la musculature céphalique (E. PERRIER, Traité de zool., t. 2, 1897, p. 1424).
5. PÉDOL. Complexe absorbant ou adsorbant, d'altération, argileux, colloïdal, détritique, ferri-, ferrosilicique, fluvio-glaciaire, organique, organo-minéral, oxydable.
6. PSYCHOL. Ensemble perçu globalement, sans analyse des parties qui le composent. Théorie des complexes :
11. Ainsi que le note J. Delay, les Gestaltistes « n'ont guère étudié les lois du complexe de la Forme que dans le domaine optique. Or il y a une différence fondamentale entre les « formes » optiques et les « formes » tactiles ».
A. CUVILLIER, Nouv. précis de philos., t. 1, La Connaissance, 3e éd., Paris, Armand Colin, 1966, p. 104.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1718-1932. Écrit complèxe ds Ac. 1762. Étymol. et Hist. I. [XIVe s. J. LEFÈVRE, La Vieille, éd. Cocheris, 2293, exemple isolé, sens obscur : Complexion est sans complexe Pour nature qui fault ou sexe]; a) adj. 1564 (MARCOUVILLE, Traité mémorable, 65 r° ds R. Hist. litt. Fr., t. 6, p. 464 : complixe querelle); 1652 logique verité complexe (MEYNIER, Abrégé de logique, 221 cité ibid.); b) subst. [1781 « ensemble » ds FEW t. 2, p. 984a] 1918 « ensemble d'industries » (CLAUDEL, Le Pain dur, p. 437). II. Psychanal. 1927 complexes freudiens (DU BOS, Journal, p. 187); 1930 lang. cour. complexe d'infériorité (MORAND, New York, p. 265). I empr. au lat. complexus part. passé du lat. class. complecti « embrasser, comprendre » d'où la notion de « fait d'éléments différents, imbriqués ». II empr. à l'all. Komplex terme d'abord utilisé par le physiologiste all. J. Breuer (Studien über Hysterie, Leipzig et Vienne, 1895, p. 202) puis par le psychiatre all. C. G. Jung; cf. Ödipuskomplex (1909-10, S. FREUD, Über einen besonderen Typus der Objektwahl beim Manne ds Œuvres complètes, Imago Publishing, Londres, t. 8, 1955, p. 73); v. aussi LAPL.-PONT., s.v. complexe. Fréq. abs. littér. :1 796. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 727, b) 1 484; XXe s. : a) 1 971, b) 5 037.
DÉR. Complexuel, elle, adj., psychol. Relatif au (ou à un) complexe (cf. POROT 1960, s.v. complexe). On peut aussi la [l'indiscrétion] nourrir avec de faux secrets. Bref, il existe une ébénisterie « complexuelle ». Qu'il y ait homologie entre la géométrie du coffret et la psychologie du secret, c'est ce qui n'a pas besoin, croit-on, de longs commentaires (BACHELARD, La Poétique de l'espace, 1957, p. 86). 1re attest. 1957 id.; de complexe, suff. -uel. Fréq. abs. littér. : 2.
BBG. — Ac. (L') des sc. prend de nouv. décisions rel. au lang. sc. Déf. Lang. fr. 1970, n° 55, p. 26. — GIRAUD (J.), PAMART (P.), RIVERAIN (J.). Mots dans le vent. Vie Lang. 1970, pp. 389-390. — QUEM. Fichier. — ROG. 1965, p. 110. — Termes techn. fr. p. 30, 31.

complexe [kɔ̃plɛks] adj. et n. m.
ÉTYM. XIVe; lat. complexus, de complexum, supin de complecti « contenir ».
———
I Adj.
1 Qui contient, qui réunit plusieurs éléments différents. || Question, problème complexe. || Idée, projet complexe. || Le caractère complexe d'une chose, d'un sujet.
1 Le style simple est semblable à la clarté blanche. Il est complexe mais il n'y paraît pas.
France, le Jardin d'Épicure, p. 83.
2 (…) à l'instant où elle (l'Allemagne) semblait renoncer à exprimer son âme complexe et raisonneuse, pour épouser le style de la pensée latine (…)
R. Rolland, Voyage musical au pays du passé, p. 238.
3 (…) un sujet d'une étendue immense et qui, loin de se simplifier et de s'éclaircir par la méditation, ne fait que devenir plus complexe et plus trouble à mesure que le regard s'y appuie.
Valéry, Variété III, p. 198.
4 Hamlet est un personnage parfaitement humain, parce que complexe, parce que trouble.
Louis Jouvet, Réflexions du comédien, p. 58.
N. m. || Le complexe : ce qui est complexe. || Aller du simple au complexe.
4.1 Pour voir apparaître la grande idée de l'engendrement du complexe par le simple, du supérieur par l'inférieur, il faudra attendre jusqu'à Jean Lamarck.
Jean Rostand, Esquisse d'une histoire de la biologie, p. 60.
Gramm. || Sujet, attribut complexe, qui est déterminé par un ou plusieurs compléments.
Log. || Terme complexe, qui est accompagné d'une explication ou d'une détermination. || Proposition, syllogisme complexe, qui renferme un sujet, un attribut complexe.
Math. || Nombre complexe : élément d'un ensemble (le corps des nombres complexes, noté ℂ ou parfois C) dont les éléments sont de la forme a+ib, où a et b sont des nombres réels, i étant le nombre défini par i2 = −1. || Dans l'écriture a+ib d'un nombre complexe, le nombre a est la partie réelle de ce nombre, et b sa partie imaginaire. || Nombre complexe conjugué (ou, n. m., le conjugué) d'un nombre complexe. Conjugué. || Écriture d'un nombre complexe sous la forme trigonométrique, sous la forme exponentielle. || Interprétation géométrique des nombres complexes Affixe, argument.Espace vectoriel complexe : espace vectoriel sur l'ensemble des nombres complexes. || Fonction complexe : fonction à valeurs dans l'ensemble des nombres complexes. || Matrice complexe, dont les éléments sont des nombres complexes. || Plan complexe : plan affine euclidien utilisé pour représenter les nombres complexes.
N. m. || Un complexe : un nombre complexe. || Les nombres réels sont des complexes dont la partie imaginaire est nulle.
2 Cour. (souvent considéré comme abusif). Difficile, à cause de sa complication. Compliqué. || Une situation, un problème, une affaire très complexe. Embrouillé, emmêlé.C'est complexe, très complexe !
———
II N. m. (1781).
1 Physiol. Association de plusieurs phénomènes ou substances formant une entité ou concourant à une activité bien définie. || Complexe prothrombique : ensemble des facteurs de la coagulation du sang.
2 Pathol. Ensemble de plusieurs lésions ou anomalies. || Complexe primaire, constitué par la lésion tuberculeuse initiale et la réaction au niveau des ganglions proches. || Complexe ganglio-pulmonaire.
3 Psychol. a Ensemble perçu globalement, sans analyse de ses parties composantes. Forme. || La théorie des complexes, dans la psychologie de la perception.
b (1906, in D. D. L.). Psychan. Ensemble des traits personnels acquis dans l'enfance, doués d'une puissance affective et généralement inconscients, chez un individu.(1914). || Complexe d'Œdipe : « attachement érotique de l'enfant au parent du sexe opposé » (Lagache). Œdipe, 2. (→ Matrilinéaire, cit.; nécrophilique, cit.; père, cit. 12).Complexe de castration.Complexe d'infériorité : ensemble des conduites manifestant une lutte contre un pénible sentiment d'infériorité.
Cour. Ce sentiment. || Souffrir d'un complexe d'infériorité (→ ci-dessous, un complexe).
4.2 (…) comment nous nous accommodons de nos petites angoisses morales, et si nous prendrons conscience de nos « complexes » (ceci dit en langage savant) ou bien si nos « complexes » nous étoufferont.
A. Artaud, le Théâtre et son double, Idées/Gallimard, p. 60.
5 Chez certains sujets, le sentiment est mêlé d'émotions, d'idées, d'images, d'actes volontaires ou involontaires, de désirs, de regrets, de remords et tout cela forme ce que Freud n'a pas eu tort de nommer, dans son jargon particulier, « un complexe ».
G. Duhamel, Manuel du protestataire, II, p. 74.
6 Aussi bien, sur les complexes, y aurait-il beaucoup à dire. Presque tout ce que déclare Freud sur ce qu'il appelle le complexe d'Œdipe est absurde et je dirai surtout inexact. Mais la notion du complexe d'infériorité restera sans doute longtemps dans les pensées des hommes.
G. Duhamel, Manuel du protestataire, p. 74.
7 Notons en passant seulement que les audaces de Gautier, si vives soient-elles, n'ont absolument rien de pervers et ne relèvent d'aucun « complexe » inquiétant; c'est de la gaillardise naturelle, et à ciel ouvert (…)
Émile Henriot, les Romantiques, p. 210.
8 Ah ! çà, pensa-t-il, j'ai un complexe d'infériorité devant mon frère !
Sartre, l'Âge de raison, VIII, p. 116.
REM. || « Le terme de complexe (…) a connu une désaffection progressive chez les psychanalystes, si l'on excepte les expressions de complexe d'Œdipe1 et complexe de castration » (Laplanche et Pontalis, Vocabulaire de la psychanalyse, p. 72).
1. On dit d'ailleurs « un Œdipe », dans ce sens.
c (1930). Cour. et fam. Sentiment (d'infériorité) ou angoisse, etc., auquel on attribue tout comportement inhibé, obsessif.Eh bien, toi, tu n'as pas de complexes, au moins : tu as de l'audace. || Elle a des complexes : elle est timide, trop réservée.Être bourré de complexes.Avoir le complexe de…, l'obsession.
9 Oh ! avez-vous bien fermé la porte ? Oui ? Vérifiez, s'il vous plaît. Pardonnez-moi, j'ai le complexe du verrou.
Camus, la Chute, p. 148.
10 Dès qu'elle ouvre la bouche, il la rabroue aussitôt, l'écrase. Au début, quand elle était jeune, elle en devenait toute timide, ça lui donnait des complexes (…)
N. Sarraute, le Planétarium, p. 26.
4 Chim. Molécule (ou ion) dans laquelle un atome central est lié à d'autres atomes ou groupes d'atomes en nombre supérieur à la charge ou au degré d'oxydation de l'atome central. Édifice formé d'ions ou de molécules venus se lier chimiquement soit à un atome isolé neutre ou ionisé, soit à un atome situé en position centrale d'une molécule, augmentant ainsi le nombre de liaisons issues de cet atome.
5 Math. Se dit de certains ensembles (de courbes, etc.).
6 (1918). Écon. Ensemble d'industries qui concourent à une même production. || Un grand complexe sidérurgique.
Construction formée de nombreux éléments coordonnés. || Complexe routier, complexe urbain (→ Grand ensemble). || Complexe universitaire, hôtelier. || Complexe sportif. || Le complexe Desjardins, à Montréal.Complexe cinématographique : établissement qui comporte plusieurs salles de cinéma, présentant chacune un programme différent (on dit aussi complexe multisalles).
7 Par plais. Ensemble concret plus ou moins compliqué.
11 J'entrepris donc au moins de détruire les complexes de trèfle qui poussaient entre les pierres leurs surgeons.
Aragon, Blanche…, III, I, p. 375.
Ensemble abstrait (d'éléments associés). Structure.
12 Aller à l'église n'était plus que l'un des éléments du complexe dominical, avec les croissants le matin, le quadruple apéritif du midi, et le cinéma vespéral.
R. Queneau, le Dimanche de la vie, p. 291.
CONTR. (Du sens I) Clair, incomplexe, simple.
DÉR. Complexer, complexifier, complexisme, complexité. — (Du sens II, 3) Complexé, complexuel.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • complexé — complexe [ kɔ̃plɛks ] adj. et n. m. • XIVe ; lat. complexus, de complecti « contenir » I ♦ Adj. 1 ♦ Qui contient, qui réunit plusieurs éléments différents. Question, problème complexe. « Hamlet est un personnage parfaitement humain, parce que… …   Encyclopédie Universelle

  • Complexe Le 60 — (Piedmont,Канада) Категория отеля: 3 звездочный отель Адрес: 600 chemin des Frênes, J …   Каталог отелей

  • complexe — COMPLEXE. adj. des 2 g. Terme didactique, opposé à Simple. Il signifie, Qui embrasse plusieurs choses. Terme complexe. Idée complexe. Proposition eomplexe …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Complexe — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Complexe », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Un complexe est un tout qui comprend un… …   Wikipédia en Français

  • complexe — (kon plè ks ) adj. Qui embrasse ou contient plusieurs idées, plusieurs éléments. Idée complexe. Question complexe. Le caractère de cet homme est complexe.    Terme de grammaire. Sujet, attribut complexe, sujet, attribut modifié par quelque terme… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • COMPLEXE — adj. des deux genres Qui n’est pas simple, qui embrasse des éléments divers et entremêlés. Nature complexe. Terme complexe. Idée complexe. Proposition complexe. Question complexe. L’action de ce poème, de cette tragédie est complexe, est trop… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • COMPLEXE — adj. des deux genres T. didactique, opposé à Simple. Il signifie, Qui embrasse plusieurs choses. Terme complexe. Idée complexe. Proposition complexe. L action de ce poëme, de cette tragédie est complexe, est trop complexe.   En Arithm., Nombres… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • complexe — kompleksas statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. complex vok. Komplex, m rus. комплекс, m pranc. complexe, m …   Fizikos terminų žodynas

  • complexe — См. gruppo fonètico …   Пятиязычный словарь лингвистических терминов

  • Complexe —    см. Комплекс …   Философский словарь Спонвиля


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.